Les ventouses chauffées

Histoire des ventouses

Les ventouses sont le plus vieil outil thérapeutique, on retrouve des traces de leur utilisation dans toutes les cultures et sur tous les continents.

La forme la plus connue de ventouses avec un col et un dôme remonte à la Grèce antique il y a plus de 2000 ans, elles étaient à l’époque en bronze. Malgré de légères variantes, la forme globale de l’outil n’a plus évolué depuis, et le métal a été délaissé pour le verre avec le perfectionnement des techniques de soufflage.

Leur utilisation a été principalement développée par les Grecs, les Chinois et les Arabes chez lesquels les ventouses prennent une place importante dans la pratique de la médecine.

C’est au début de l’ère industrielle et avec l’arrivée des médicaments chimiques que leur utilisation est passée de mode en occident, mais elles reviennent au goût du jour notamment grâce à l’essor de la médecine chinoise.

Un outil deux utilisations

Principe thérapeutique :

.

La forme de la ventouse permet d’appliquer un vide sur la peau et ainsi de créer une succion. Ceci à pour effet d’augmenter la vascularisation de la zone traitée, d’aider à la circulation des divers fluides, d’extraire froid et stases (sang coagulé) avec un effet détox. La formation des marques après l’application des ventouses fait partie du processus thérapeutique : c’est le signe que les stases sont extraites de l’organisme.

.

Selon la force de la succion provoquée, les ventouses peuvent être utilisées aussi bien pour tonifier l’énergie que pour la disperser :

.

en dispersion : C’est l’usage qui en est fait le plus courant, il s’agit d’une ventouse avec une aspiration forte qui va provoquer une circulation accrue de sang et de lymphe dans les tissus. Cette technique est principalement utilisée pour traiter les contractures musculaires et va avoir tendance à laisser des marques provisoires.

en tonification : Il s’agit d’une ventouse avec une aspiration faible mais que l’on va faire chauffer progressivement pour détendre et nourrir les tissus. Cette technique est principalement utilisée pour traiter une faiblesse musculaire mais également la fatigue ou le manque de péristaltisme d’un organe.

Un outil agréable

Les ventouses sont agréables à recevoir et elles peuvent autant servir comme outil thérapeutique que pour des séances bien être. En effet, elles procurent une grande relaxation et aident à lutter contre le stress et la fatigue.

Lors de ces séances, elles sont proposées en complément d’un massage, avec des huiles essentielles.

Une fois en place, les ventouses sont chauffées progressivement pour qu’une douce chaleur pénètre en profondeur dans le corps.

La séance se poursuit par un massage des jambes afin de diffuser la chaleur et d’aider le retour sanguin, puis se termine par un massage rythmique de la colonne.