QiGong calme : l’essence du QiGong

La respiration comme base du QiGong.

La respiration est la base de tout mouvement dans le corps. Et bien que le QiGong soit l’art du mouvement, il faut en tout premier comprendre sa respiration.

Le premier exercice préalable à la pratique du QiGong est la respiration calme.

C’est un exercice simple que l’on peut effectuer dans n’importe quelles conditions de quelques secondes à plusieurs minutes, sans modifier notre vie quotidienne, en apparence.

Si vous prenez environ 300 respirations conscientes par jour, le mouvement s’automatisera et votre respiration sera calme tout au long de la journée.
Vous pouvez passer quelques minutes à respirer le matin en vous réveillant, et le répéter plusieurs fois dans la journée dès que vous pensez à votre respiration. 10 par 10 le compteur augmente vite.

Respirer comme un chat

Il existe une manière physiologique de respirer qui soutient l’activité des organes du corps.

C’est la respiration calme comme celle d’un chat qui dort couché sur le côté.

On peut observer le mouvement de sa cage thoracique qui se dilate en 3D. C’est l’écartement de ses côtes qui fait bouger son abdomen. Il n’a pas besoin de forcer avec ses abdos.

Même si ce mouvement est moins ample chez l’homme, vous pouvez le ressentir :

– Focalisez votre attention sur le mouvement de vos côtes qui s’écartent sur le côté et dans le dos, du diaphragme qui vient pousser sur l’abdomen et les reins.

– Vous allez ressentir une légère pression dans le dos. Ce sont vos poumons qui massent vos reins.

Sentez votre abdomen se relâcher et vos côtes revenir à leur place initiale pendant que vous expirez.

– Ce mouvement se fait dans la plus grande décontraction, vous n’avez pas d’autre action volontaire à faire que d’ouvrir votre cage thoracique , votrecorps s’occupe du reste.

Cela peut prendre un peu de temps à maîtriser, mais en vous relâchant vous pourrez respirer comme un chat qui dort.

Les bienfaits

En médecine chinoise on apporte une importance à la connexion qui existe entre certains organes comme les poumons et les reins ou le cœur, etc.

La relation poumons-reins est fondamentale dans la physiologie humaine, on dit que les reins reçoivent le Qi des poumons.

Cette phrase est à prendre au pied de la lettre :
Le mouvement des poumons va stimuler le fonctionnement des reins et notamment la production d’hormones par les glandes surrénales.

L’énergie Yang des Reins est considérée comme étant la batterie du corps humain, si elle est chargée par l’énergie du poumon, le corps fonctionne harmonieusement avec vitalité et l’esprit peut rester calme.

Pendant l’enfance le Yang des Reins est fort et les enfants débordent d’énergie. C’est avec l’âge que le Yang des Reins diminue, La respiration calme est une pratique quotidienne importante pour augmenter cette énergie et ne pas s’épuiser.

Bien entendu avoir une respiration calme et harmonieuse sera bénéfique pour le fonctionnement des autres organes, avec : une régularisation de la tension artérielle, la disparition de migraines, la régulation du transit intestinal, etc

Voici l’extrait d’une conférence de Jean Pelissier sur le QiGong calme et ses bienfaits.